dripping machine

transformateur de notification, Push Revolution ! série, une collection d'objets qui re-visitent nos relations avec les notifications, 2015

Bien que les notifications soient personnelles, nous semblons manquer de maîtrise sur ces dernières. Car ce sont des ordinateurs et des machines qui les gèrent. Existe t-il un moyen de s’approprier ces notifications et de les maîtriser ? L’idée était de transformer quelque chose de vain et peu utile en réelle matière, de savoir si l’on pouvait en tirer autre chose que des simples messages à caractère informatif. Et ainsi rendre la notification utile dans un autre contexte.

J’ai alors cherché un matériau quantifiable avec précision pour ainsi pouvoir associer ces parcelles de matériau aux notifications. La part d’aléatoire propre au goutte à goutte permet des productions uniques et jamais identiques. Dripping Machine permet ainsi d’afficher sa consommation de notifications sur un tissu. Le tissu étant quelque chose que l’on porte en faisait un support idéal à lier à la notification qui est quelque chose de très personnel.

resize_dripping_machine_pierre_felix_soresize_dripping_machine_pierre_felix_so
tests_tissu_dripping_machine_pierre_felix_sotests_tissu_dripping_machine_pierre_felix_so
prototype_dripping_machine_pierre_felix_soprototype_dripping_machine_pierre_felix_so
prototypes_versions_dripping_machine_pierre_felix_soprototypes_versions_dripping_machine_pierre_felix_so