objets sensibles

mémoire de fin d'études, réalisé au LAAB de Rennes sous la tutelle de Émilie Lemaître et Émilie Piton-Foucault, 2015

Ce mémoire cherche à savoir comment le designer peut proposer une autre perception des objets qui se sont vu modifier par les technologies numériques et l’apparition des données. Il requestionne l’objet, devenu objet numérique, objet connecté, objet intelligent.

Il aborde les différentes valeurs de l’objet, aussi bien historiques - symbolique, signe, fonction - que nouvelles - émotion et interactivité. Puis la naissance des objets connectés, ces objets hybrides augmentés par leur connectivité à internet. Il analyse les origines du numérique, l’invasion de la technologie et son influence sur nos comportements. Ainsi que les bouleversements sur nos systèmes perceptifs face à l’immatérialité et l’invisibilité du numérique. Il s’interroge sur la place des données dans notre vie et comment prendre conscience de leur omniprésence. Enfin, il fait état de la place des sens dans la perception quotidienne et comment ces sens se retrouvent au sein des objets. Le but étant d’investir sens et données au sein d’un objet communicant et informatif.